Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Infolettre de France Univers

Infolettre N° 22

10 Juillet 2010 , Rédigé par France Univers Prom Publié dans #Information culturelle

Au Festival de Sarlat ¨ Centenaire d’Anouilh ¨ Sauvetage du Nord-Ouest ¨ les Amis d’Henri Béraud

 

·      Le 59e Festival de Sarlat ouvre ses portes le 17 juillet, jusqu’au 4 août. On y trouvera entre autres une Nuit des rois mise en scène par Nicolas Briançon, avec Sara Giraudeau, que l’on vient d’applaudir dans le rôle de Colombe (d’Anouilh) au théâtre et à la télévision ; les Cahiers de Malte Laurids Brigge, perles frémissantes de Rainer Maria Rilke portées par Bérengère Dautun, trouveront leur écrin dans l’Abbaye Sainte-Claire ; Francis Huster dans la Traversée de Paris d’après Marcel Aymé, la Dame de chez Maxim, une Charlotte Corday qui n’est pas celle de Drieu (quand la montera-t-on ?) mais de Daniel Colas, une pièce de Roger Martin du Gard écrite pour Jouvet qui n’en voulut pas, constitueront quelques-uns des moments forts de ces « Jeux du théâtre » toujours sélectionnés avec bonheur par Jean-Paul Tribout. À ne manquer sous aucun prétexte si l’on séjourne en Dordogne. www.festival-theatre-sarlat.com

·      Théâtre encore avec l’émission de Michel Mourlet Français, mon beau souci, qui a choisi de rendre hommage à Jean Anouilh, pour le centenaire de sa naissance inscrit au livre des Célébrations nationales. Anouilh, l’un des grands illustrateurs de notre langue au XXe siècle, avait naturellement sa place dans une émission dévolue au français. De cet hommage en trois volets, le premier a été diffusé en direct le 5 : Colombe Anouilh d’Harcourt, fille du dramaturge, et Stéphane Barsacq, petit-fils d’André Barsacq, premier metteur en scène de plusieurs pièce de l’auteur du Bal des voleurs, ont égrené leurs souvenirs et commenté l’actualité du Centenaire. Le 2 août puis plusieurs fois en différé sera diffusé le deuxième volet, toujours avec Colombe Anouilh et, cette fois, Anca Visdéi, qui vient de publier  Anouilh, un auteur inconsolable et gai, « biographie affective », aux Éditions Les Cygnes. Enfin un troisième volet est prévu pour septembre, avec notamment Jean-Laurent Cochet, qui a beaucoup œuvré pour Anouilh.

·      Théâtre toujours. Le Théâtre du Nord-Ouest de Jean-Luc Jeener nous informe : « La petite subvention du Ministère de la Culture a encore diminué. Le loyer a encore augmenté du fait du jeu des indices. Bref, notre théâtre a failli mourir lors d’une audience le mois dernier au Tribunal de Commerce au cours de laquelle l’Urssaf a demandé la liquidation de la Compagnie de l’Elan et la fermeture du Nord-Ouest. Grâce à l'énergie d'un avocat merveilleux et de son équipe, le Tribunal de Commerce a accepté de ne pas nous « liquider », mais d’ouvrir une procédure de redressement judiciaire. […]. La bonne nouvelle a été la réaction de tous : metteurs en scène, comédiens et surtout de vous, fidèles spectateurs. Notre intégrale Labiche vient juste de démarrer et, preuve de votre soutien, vous êtes déjà nombreux à avoir acquis un « passeport Labiche ». Labiche s'amusait de ses contemporains ; il les peignait dans leur vérité. Il avait compris que les hommes n'écoutent qu'eux-mêmes. C'est le théâtre de l'égocentrisme. Il suffit d'accentuer un ou deux traits pour déchaîner les rires. Chacun est enfermé dans sa folie et elle est contagieuse 166 pièces ! Plus d'une soixantaine seront mises en scène ; les autres présentées en lecture. Pendant 9 mois, 400 comédiens de 40 compagnies théâtrales vous feront partager ce rire. Espérons que cette nouvelle folie sauvera notre cher théâtre. »

·      Prévue par France Univers pour la mi-juin, la sortie en librairie de l’Arbre à tiroirs, août 1954, premier roman de Jack Forget, président de l’International School of Management de New York, a été repoussée à septembre.

·      L’Association rétaise des Amis d’Henri Béraud (environ 500 adhérents) vient de publier le 22e Cahier Henri Béraud, contenant une curiosité littéraire : « les Plaisirs de l’obèse », nouvelle de l’écrivain américain William Johnston traduite par Béraud, et réponse en quelque sorte au roman de ce dernier, Prix Goncourt 1922, le Martyre de l’obèse. Par la même occasion, le président de ladite association, Francis Bergeron, invite ses adhérents à un effort de promotion. Il s’agit de recruter de nouveaux Amis pour compenser la disparition des plus anciens. Et de permettre ainsi la poursuite des activités : publications, réunions, manifestations, qui pérennisent la présence du grand écrivain lyonnais dont une certaine caste de censeurs tente en vain depuis l’après-guerre d’étouffer la mémoire. BP 3 – 17111 Loix-en-Ré.

·      Les Éditions France Univers informent leur clientèle que leurs bureaux seront fermés du 15 juillet au 15 août et le comptoir parisien de leur Diffuseur Atlantica-Séguier du 1er au 15 août. Les commandes peuvent néanmoins être adressées par télécopie ou courriel, mais le traitement en sera dans l’ensemble ralenti.  

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article