Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Infolettre de France Univers

IINFOLETTRE N° 16

31 Décembre 2009 , Rédigé par France Univers Prom Publié dans #Information culturelle

Prix Chateaubriand¨ le Peuple des miroirs ¨ Drieu La Rochelle ¨

Saint-Pétersbourg ¨ Carpette anglaise ¨ Jacques Lemarchand

·   Le millésime 2009 du Prix Chateaubriand , créé et doté par le Conseil général des Hauts-de-Seine, a couronné la France des larmes, Deuils politiques à l’âge romantique d’Emmanuel Fureix. Ou comment lire le politique à travers le culte rendu aux grands morts, héros ou martyrs. (Éditions Champ Vallon, coll. « Époques »).

·   .Les Éditions France Univers préparent 2010 : trois livres pour commencer. Deux nouveautés en souscription : le Peuple des miroirs, recueil de textes critiques de Jean-Pierre Martinet rassemblés et préfacés par Julia Curiel, issus du magazine culturel Matulu dont il fut directeur de la publication. À peu près en même temps paraîtra aux Éditions Finitude la réédition de son premier roman, la Somnolence. Prix de souscription au Peuple des miroirs (jusqu’au 15 février) : 15 € ; prix libraire ensuite : 18 €. Seconde nouveauté en souscription : Pèlerinage, recueil de poèmes de Sylvie Oussenko illustré par le célèbre baryton Gabriel Bacquier. Ceux qui ont aimé les Madrigaux de Bellone ne se priveront certainement pas du plaisir de découvrir cette nouvelle facette du talent multiforme de la cantatrice et musicologue.  Prix souscription jusqu’au 30 avril : 19 € pour un tirage de tête numéroté à la main jusqu’à 100. Enfin, troisième ouvrage programmé pour le début 2010 : la réédition augmentée de l’Anti-Brecht de Michel Mourlet, publié en 1989 et qui apparaît comme le pendant théâtral de Sur un art ignoré, la Mise en scène comme langage, réédité en poche chez Ramsay en 2008.

·   Les Éditions Krisis (5, rue Carrière-Mainguet, 75011 Paris) annoncent un ouvrage inédit de Drieu La Rochelle : Textes politiques 1919-1945. Publiés de 1919 à sa mort dans des périodiques dispersés, les principaux écrits politiques de Drieu La Rochelle étaient, pour la plupart, restés jusqu'à présent inaccessibles.  Les voici réunis dans cette édition établie et annotée par Jean-Baptiste Bruneau et présentée par Julien Hervier, grand spécialiste de l'œuvre de Drieu (et d'Ernst Jünger). Ces textes placent dans un jour nouveau l'évolution d'un auteur aussi hostile aux méfaits du capitalisme productiviste qu'au communisme matérialiste.

·   Dans le cadre de "l’année croisée France-Russie 2010, le Monde de l'Art et des Lettres organise un voyage à Saint-Pétersbourg du 20 au 27 février et communique : « Chaque saison de Saint-Pétersbourg a ses beautés et ses magies, mais c’est en hiver que la ville, recouverte d’un manteau de neige, a le plus de caractère. Les musées et les palais, libérés de l’affluence des saisons touristiques, sont à vous. Vous visiterez les deux grands musées, l’Ermitage et le Musée russe, les plus belles églises baroques. Vous découvrirez la ville en car privé, avec des arrêts pour visiter des monuments ou des sites réputés mais éloignés du centre. Des excursions vous permettront de visiter Tsarskoïé Sélo et son célèbre cabinet d’ambres, Peterhof, le Versailles de la mer, et beaucoup d’autres lieux. » (06 10 20 74 94.)

·   Au premier tour de scrutin, le prix de la Carpette anglaise 2009 a été décerné, à M. Richard Descoings, directeur de l’Institut d’études politiques de Paris, pour imposer des enseignements uniquement en langue anglaise dans certaines filières proposées et pour correspondre en anglais avec le lycée français de Madrid. À titre étranger, la Carpette anglaise a été décernée au premier tour de scrutin, par six voix contre quatre, à M. Jean-Louis Borloo, ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, pour avoir signé le traité de l’IRENA (International Renewable Energy Agency) dont la seule langue de travail est l’anglais, en invoquant l’urgence, alors que cinq pays importants ne l’ont toujours pas signé.

·   Les représentations théâtrales sont choses éphémères dont il ne reste en fin de compte que ce qu’on a écrit à leur propos. C’est pourquoi l’initiative est excellente de composer un livre avec les chroniques du meilleur critique dramatique de l’après-guerre, Jacques Lemarchand (1908-1974), qui dirigea aussi chez Gallimard la collection « Le manteau d’Arlequin ». Dans la collection des « Cahiers de la NRF », 450 pages d’intelligence et de perspicacité pour découvrir l’homme qui a découvert le nouveau théâtre, qui a ouvert le Figaro littéraire à Beckett et Ionesco : le Nouveau Théâtre (1947-1968), Un combat au jour le jour.

·   Des abonnés nous ayant demandé où se procurer le texte de la conférence de Michel Mourlet à la Fondation Dosne-Thiers, le 18 octobre dernier (« Perdre sa langue, c’est perdre son âme »), nous leur signalons que plusieurs sites, à notre connaissance, l’ont reproduite intégralement et parmi ceux-ci : Actupolitis, Hermas, DLF, ALF, les Manants du Roi, Paperblog, Papiersenligne ;  Amazon.fr l’a reproduite partiellement. BONNE ANNÉE À TOUS !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article