Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Infolettre de France Univers

Infolettre N° 2

20 Septembre 2008 , Rédigé par France Univers Prom Publié dans #Information culturelle

  • L'Infolettre
    de France Univers
     
                                                                                                                                                        Le 7 août 2008               
                                                                                                                                               
  • Alexandre Astruc vient de confier son tout nouveau roman, Les Secrets de Mademoiselle
    Fechtenbaum, aux Éditions France Univers. Celles-ci ont choisi d'en réaliser un premier tirage, dit
    « tirage de tête », numéroté et proposé en souscription. L'ouvrage sera ensuite commercialisé en
    librairie (Diffusion : Groupe Atlantica-Séguier) et par catalogues en ligne.
  • Le 7e Festival du livre de mer et d'aventures de Saint-Vaast-la-Hougue s'est déroulé les 12 et 13
    juillet sous l'invocation de Barbey d'Aurevilly, dont on célèbre cette année le bicentenaire de la
    naissance. Sylvie Oussenko, cantatrice, musicologue et auteur des tout récents Madrigaux de
    Bellone (nouvelles), ainsi que Jean-Paul Török et Michel Mourlet, y ont signé leurs livres au
    stand de France Univers, l'un des plus fréquentés durant ces deux jours.
  • Les Presses universitaires Blaise Pascal viennent de publier Jardins et Intimité dans la littérature
    européenne (1750-1920), recueil d'études proposées par une quarantaine d'intervenants lors d'un
    colloque international organisé en mars 2006 par le Centre de recherches révolutionnaires et
    romantiques de l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Des universitaires venus de Suède,
    Pologne, Chypre, Espagne, Grèce, Russie, Etats-Unis et d'éminents professeurs français tels que le
    poète Daniel Aranjo, Vital Rambaud, Daniel Madelénat , s'y livrent à une enquête approfondie
    sur ce sujet vaste et original. Michel Mourlet, qui avait été invité à présenter en contrepoint du
    colloque le film de docufiction l'Ordre vert de Corinne Garfin, adapté de sa pièce sur Le Nôtre et
    Versailles, y apporte une contribution sur l'abbé Delille et les poètes dits mineurs du XVIII siècle :
    « Les Jardins de l'Abbé, une autre passerelle vers le Romantisme ».
  • Pour marquer le cinquantenaire de Défense de la Langue française, l'académicien Jean Dutourd,
    président de l'association, a demandé à quatre-vingts de ses amis : « Accepteriez-vous de contribuer
    à la défense et illustration de la langue française en consacrant une page à ce sujet qui est tantôt
    douloureux, tantôt exaltant ? » Ils ont tous répondu, et parmi eux Jacqueline de Romilly, Philippe
    Bouvard, Jean-Laurent Cochet, Alain Decaux, Max Gallo, Jean d'Ormesson, Jean Raspail, Me
    Vergès, et aussi des hommes et femmes politiques de premier plan. Leurs réponses forme un livre :
    « Éclat et fragilité de la langue française, par Jean Dutourd et ses amis ». Il sera publié par France
    Univers dans le courant du quatrième trimestre de cette année. Éclat et Fragilité de la langue
    française est proposé en souscription au prix exceptionnel de 19 €, frais de port inclus, jusqu'au 15
    octobre 2008.Les 200 premiers souscripteurs recevront un exemplaire numéroté (tirage de tête, 228
    pages 14x 21 sur Bouffant).
  • Après le débat de ce mois sur l'art lyrique et la langue française, où Michel Sénéchal, le célèbre
    ténor et ancien directeur de l'École de l'Opéra de Paris, a annoncé le lancement d'une grande
    opération pour protester et agir contre le sort réservé aux artistes lyriques français,
    systématiquement évincés des productions françaises au profit des chanteurs étrangers (campagne
    dans laquelle Roberto Alagna a été l'un des premiers à s'engager pour défendre les intérêts de ses
    camarades), la prochaine émission de Français, mon beau souci (1er septembre, sur Radio
    Courtoisie) sera consacrée à la langue économique et financière. Michel Mourlet y recevra
    notamment M. Steve Gentili, président de la BRED-Banque populaire et président du Forum
    français des affaires ; il y sera question également d'un ouvrage qui connaît un fort tirage aux États-
    Unis : Parlons affaires !, initiation au français économique et commercial, de Robert J. Berg
    (auteur de la Légende d'Ériel, qui vient de paraître aux Éditions France Univers).
  • En mai et juin dernier, sur la chaîne Public Sénat, a été diffusé à plusieurs reprises un documentaire
    de 54 minutes de Sonia Kichah (qui a collaboré au film l'Ordre vert) : les Oubliés de Cassis. Ce
    film, dont le propos illustre parfaitement les analyses de Barrès dans les Déracinés, est ainsi
    présenté par la production : « Les Oubliés de Cassis, l'un des derniers bidonvilles de France en
    bordure de Cassis. Un village sans nom, sans enfants ni femmes, qui abrite des Tunisiens venus
    dans les années 1970, contrat en main, pour construire les villas de la cité balnéaire. En octobre
    2005, le village improvisé et insalubre où ils habitent depuis 35 ans est détruit, pour être remplacé
    par une résidence sociale. Le documentaire de Sonia Kichah raconte la mémoire et les histoires
    individuelles de certains de ces hommes. Des hommes fragilisés par des années d'exil, de sacrifices,
    d'abnégation de leur vie pour subvenir aux besoins de leurs familles restées au pays. Au milieu de
    cet amoncellement de cahutes de fortunes, la vie se rythme autour des repères sociaux et culturels
    reconstruits à l'identique du village natal. La perspective du nouvel habitat est pour eux un
    deuxième déracinement. Une violence diffuse, qui met à mal le ciment qui les maintient debout et
    met en lumière l'ambivalence du relogement, la reconstruction d'une nouvelle vie. C'est l'histoire de
    ces hommes, oubliés depuis 40 ans au milieu d'une carrière de calcaire, suspendu dans un espace
    temps qui n'appartient qu'à eux. »
  • Le spectacle de Michel Mourlet l'Impromptu de Lucerne, dialogue entre Chateaubriand et Dumas
    entrecoupé d'intermèdes musicaux (les Nuits d'été de Berlioz sur des poèmes de Théophile
    Gautier), sera repris le 12 septembre à Combourg avec une distribution modifiée. Si Jacques
    Mougenot interprète toujours le grand Alexandre, son frère François Mougenot (qui triomphe
    avec lui depuis deux ans dans la Fourmi et la Cigale) reprend le rôle du vicomte, et la jeune
    pianiste Émilie Moutin accompagne désormais la mezzo-soprano Sylvie Oussenko.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article