Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Infolettre de France Univers

Infolettre N° 59

2 Mars 2017 , Rédigé par France Univers Prom Publié dans #Infos Culture

Hommages à Déon à Bérengère Dautun à le Défi de l’écriture à

Saint-Exupéry à La Nouvelle Revue universelle

  • A l’occasion de la sortie de son nouveau numéro comportant un hommage à Michel Déon par une vingtaine d’auteurs ainsi qu’un dossier consacré à Georges Darien et René Boylesve, la revue littéraire non conforme Livr’Arbitres organise sa désormais traditionnelle soirée “apéritif et dédicaces” le vendredi 3 mars, à partir de 19 h 30, au restaurant Le Molière : 12, rue de Buci, 75006 Paris. Les lecteurs et les curieux sont invités à rencontrer à cette occasion les écrivains qui collaborent à la revue ou dont les ouvrages ont été évoqués dans ses colonnes. Vous pourrez également acheter des livres neufs ou d’occasion et les faire dédicacer. www.livr-arbitres.com

  • Nouvelles du théâtre. Après le Marronnier de la rue Caulaincourt dont il a été question dans notre précédente Infolettre et dans l’émission Français, mon beau souci de novembre dernier, Bérengère Dautun joue depuis le 5 février au Studio Hébertot (01 42 93 13 04 – www.studiohebertot.com) Compartiment fumeuses de Joëlle Fossier, premier volet du cycle « Amours singulières », avec Sylvia Roux et Florence Muller, mise en scène d’Anne Bouvier ; le dimanche à 19 h 30. Les lundis et mardis à 19 h, au Théâtre La Bruyère, elle redevient Carole Weisweiller dans la reprise de son adaptation de Je l’appelais Monsieur Cocteau, mise en scène par Pascal Vitiello (01 48 74 76 99 – www.theatrelabruyere.com) Et, de nouveau au Studio Hébertot, du 25 avril au 2 juillet, elle reprendra Comtesse de Ségur née Rostopchine, spectacle en solo créé en 2015 à la Comédie Bastille. Bérengère Dautun sera de nouveau l’invitée de Français, mon beau souci le 6 mars à 10 h 45, en compagnie de Maurice Bonnet (voir ci-dessous).

  • Les Éd. Via Romana viennent de publier le Défi de l’écriture de Maurice Bonnet, avec une préface de Michel Mourlet. Ce dense et court essai, à partir des exemples que sont, pour l’auteur, ses écrivains de chevet, analyse successivement les trois phases du verbe : la parole, l’écriture, la lecture. Itinéraire, écrit le préfacier, dont il convient de « savourer les nombreux détours, sentiers ménagés par une sorte d’introspection du scripteur-lecteur qui cherche et trouve sa vérité personnelle à travers le Jardin littéraire, paradis des sages, dont chaque arbre porte des fruits doux ou amers, vénéneux ou désaltérants. » En librairie ou à commander au Service diffusion de France Univers (coordonnées ci-contre). 186 p., 10 €.

  • Signalons la publication récente de deux ouvrages de nature à piquer la curiosité et que nous n’avions pu encore citer, faute de place : 1) Le Dictionnaire Saint-Exupéry, rédigé par un groupe de travail, préface de François d’Agay, neveu et filleul de l’auteur de Terre des hommes, Éd. Dualpha, collection « Patrimoine des Lettres », dirigée par Philippe Randa, 264 p., 25 €. Francephi diffusion - Boite 37 - 16 bis, rue d’Odessa 75014 Paris - Tél. 09 52 95 13 34 ; diffusion@francephi.com. 2) XX Animaux et Talismans de Loys Masson (1915-1969), réédité par les Éd. des Grands Champs, préfacée par Éric Dussert, 47e titre de la collection « O » de Robert Morel : petit livre circulaire de 106 pages reliées par un anneau, merveille d’édition excentrique et cadeau qui surprendra. Distribué par les Éd. Sillage, 17 rue Linné 75005 Paris (01 43 37 80 43 – editions.sillage@free.fr)

  • Après avoir rendu hommage à Michel Déon, en compagnie de Philippe d’Hugues et Rémi Soulié, dans son émission Français mon beau souci et dans Livr’Arbitres (voir ci-dessus), Michel Mourlet le saluera derechef dans le prochain numéro de la Nouvelle Revue Universelle, où il reprend la publication de son « Journal critique », continuum multiforme commencé en 1954, poursuivi depuis à travers maints journaux, revues, magazines, et même en ligne. Rappelons que la Revue Universelle, fondée en 1920 par Jacques Bainville et dont la parution s’était interrompue durant plusieurs années après la guerre, est, sous son titre rénové, trimestrielle et intégrée au groupe de Politique Magazine (Hilaire de Crémiers directeur de la publication, Christian Franchet d’Espèrey rédacteur en chef). L’avant-dernier numéro, particulièrement riche, était un spécial « Boutang, cent ans, 1916-2016 ». La N.R.U., associationregalia@gmail.com – 1, rue de Courcelles 75008 Paris – 01 42 57 43 22.

  • On a trouvé dans la boite : Paroles d’immortels, par François Léotard et Patrick Wajsman, chapeautées d’un avant-propos de Jean-Denis Bredin. L’ouvrage présente « les plus beaux discours prononcés à l’Académie française, de Pierre Corneille à Marguerite Yourcenar ». On doit cette réédition aux Éd. Jean Picollec, 586 p., 23 €. jean.picollec@noos.fr . Le Français qui possédait l’Amérique, sous-titré : la Vie extraordinaire d’Antoine Crozat, milliardaire sous Louis XIV, par Pierre Ménard, préface de l’historien Emmanuel de Waresquiel. Le Cherche-Midi, 462 p., 19,90 €. Bière qui coule n’amasse pas mousse, par Charlotte Dekoker. De même que Gripari inventait des étymologies saugrenues, l’auteur se lance dans l’explication délirante de quelques expressions françaises, avec une jubilation communicative. Éd. Digobar, 112 p., 12 €. www.digobar.fr . Ces ouvrages ont fait ou feront l’objet d’un compte rendu dans l’émission Français mon beau souci.

  •  

     

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article